Avec la 5ème Suisse

big1

Discours prononcé au Congrès des Suisses de l’étranger / mars 2017

Je voudrais vous dire d’emblée que je suis très attaché au rayonnement de la Suisse dans le monde. Et croyez-moi, ce ne sont pas des paroles de circonstances.

J’œuvre en ce sens depuis des années, d’abord lorsque je travaillais dans la presse écrite, puis depuis que je dirige la Radio-Télévision Suisse de langue française, avec un fort engagement au sein de la communauté internationale francophone. Et je compte bien continuer cet engagement dans mes futures fonctions à la direction générale de la SSR.

Cet engagement est basé sur un constat simple : il est très utile à notre pays de se faire entendre sur la scène internationale, de pouvoir expliquer nos réalités, notre agenda et de défendre nos intérêts. C’est d’autant plus important que la diversité linguistique et culturelle, tout comme la petite taille de notre pays, exigent des relais, des leviers. Ils sont de deux ordres.

Il y a d’abord la puissante communauté des suisses de l’étranger, que vous représentez. Vous êtes Suisses et vous êtes en mesure d’expliquer notre pays, partout là vous êtes. Et il y a ensuite le relai médiatique, que nous incarnons en grande partie, et qui permet de montrer dans le monde entier ce que nous sommes, ce dont nous discutons, d’éclairer nos enjeux politiques et économiques, d’exposer notre culture et nos artistes.

Ensemble, mesdames et messieurs, nous incarnons cette Suisse multiculturelle, ouverte et active dans le monde, tout en restant fidèle à ses valeurs et à ses spécificités. Nous sommes donc faits pour nous entendre. Et je voudrais vous dire ici que nous sommes attentifs à vos besoins, à vos intérêts. Vous êtes des citoyens suisses et vous avez le droit, bien entendu, d’avoir accès à une information crédible sur votre pays, à des services, à l’accès le plus large possible à ce que nous proposons à nos concitoyens.

En nous nous engageons pour cela, dans la limite de ce que nous permettent le respect des droits d’auteurs et la géolocalisation. Nous nous engageons à vos côté et croyez-moi, vous pouvez compter sur un ambassadeur très efficace au sein de la SSR en la personne de Peter Schibli, le directeur de Swissinfo.

Et bien soyez certains que je serai ouvert à ces arguments ! Et nous sommes d’ailleurs en train de préparer notre nouveau contrat de coopération. En ces périodes ou le service public audiovisuel est durement remis en cause, nous défendons ensemble cette dimension si importante du mandat de la SSR : le mandat pour l’étranger.

Nous avons pu éviter récemment, ensemble, une coupe trop brutale au parlement. Tant mieux pour vous et pour nous. Mais je sais que la partie n’est pas terminée, nous devons rester très attentifs pour maintenir la qualité des offres que vous utilisez. Mais plutôt que de me livrer à un discours théorique, je voudrais profiter de cette rencontre pour faire un point concret et vous parler de ce que nous fabriquons dans le domaine qui vous intéresse. Notre légitimité, mesdames et messieurs, réside dans notre production et nul part ailleurs. Et je souhaite commencer avec l’offre la plus importante pour la 5ème Suisse, qui est celle de Swissinfo.

Swissinfo dirigé donc par Peter Schibli et conduit avec succès et conviction,  sur le plan journalistique, par Larissa Bieler. Swissinfo avec ses 10 langues, ses 850’000 visiteurs uniques par mois, qui se transforment en 1’700’000 visites mensuelles. Swissinfo qui développe ainsi une stratégie très efficace sur les réseaux sociaux, avec plus d’1M de fans sur FB ! Swissinfo enfin, qui décode la vie politique suisse, qui offre une information parfaitement équilibrée, que je crois appréciée autant par les Suisses de l’étranger que par les étrangers qui s’intéressent à la Suisse.

Depuis quelques le mois, la SSR a décidé d’utiliser le savoir-faire de Swissinfo pour contribuer à développer une offre online plus récente, qui s’intéresser à la communauté internationale italophone.

Tvsvizerra.it est ainsi une plateforme online, co-pilotée par Swissinfo et RSI, et qui propose de l’information, y compris pratique,  sur la Suisse en italien, en reprenant des contenus de RSI, de swissinfo et d’autres partenaires. Tvsvizzera.it compte actuellement environ 150’000 visites mensuelles. Et elle s’intéresse autant à des enjeux transfrontaliers, avec l’Italie, qu’à des sujets plus généraux, qui peuvent concerner des Suisses italiens dans le monde entier.

Dans autre registre éditorial et linguistique se trouve 3Sat.Une chaîne principalement culturelle, qui couvre les territoires germaniques en coproduction entre SRF, ARD, ZDF et l’ORF. 3Sat touche quelques 63 M de téléspectateurs et propose chaque année près de 1000 heures de programmes complètement suisses, soit repris de SRF, soit fabriqué de manière spécifique.

Après le monde germanique, nous voici dans les vastes territoires francophones avec TV5Monde, dont la Suisse est partenaire avec la France, la Belgique, le Canada et l’Afrique francophone.

TV5Monde est des plus importantes chaîne de télévision internationale avec 318 M de foyers touchés dans plus de 200 pays. La Suisse propose 6500 heures de programmes sur les 7 chaines de TVMonde, selon les différents fuseaux horaires et les zones géographiques. Parmi ces programmes, je souhaite souligner 115 heures de programmes annuels issues de RSI et doublés en français, tout comme 113 heures issues de SRF. C’est une sorte « d’idée suisse internationale », dont voici un aperçu !

Enfin, pour terminer ce survol audiovisuel, un mot pour rappeler la présence des sites internet des chaines de la SSR.

Toutes les productions dont nous maitrisons les droits sont mises à disposition librement. Cela exclue en règle générale les images sportives et la fiction, dont les droits sont liés au territoire suisse. Mais cela donne toutefois de belles possibilités avec les émissions de la SSR. Et les téléjournaux peuvent aussi être consultés, sujet par sujet car nous devons géo-bloquer les thèmes sportifs.

Pour conclure, je voudrais vous redire l’importance que nous accordons à ce que vous représentez, à cette 5ème Suisse qui porte haut les couleurs de notre pays dans le monde. Les archives, notre mémoire commune, incarnent aussi les liens entre nous. Permettez-moi de vous signaler cette plateforme très originale, « Notre Histoire ».

« Notre Histoire », c’est un projet éditorial inédit qui permet de publier ses propres archives personnelles avec celle de la RTS , de la RSI et de la RTS, sur une seule grande plateforme. C’est aussi devenu un réseau social qui compte 4000 membres et que vous pouvez rejoindre.

Soit en consultant les documents soit en y contribuant directement. Nous pourrions en effet, avec vos propres archives, créer ensemble des dossiers passionnants, qui racontent par exemple l’histoire de l’immigration suisse dans le monde.

L’audiovisuel est engagé aujourd’hui dans une incroyable révolution numérique. La plus profonde jamais vécue depuis Guttemberg. Le monde médiatique se globalise, se fragmente. Les données personnelles sont collectées, revendues, le big data est partout, surveille nos vies, conditionne nos choix. Dans un tel contexte mesdames et messieurs, l’existence d’un service public solide, professionnel, qui rend des comptes à la société, est vraiment indispensable.

Je ne prétends pas que la SSR a le monopole de la qualité ou de la contribution à la cohésion entre les Suisses. Certainement pas, et nous faisons des erreurs comme tout le monde. Que nous corrigeons. Mais notre intention est différente. Nous sommes là pour remplir un mandat de prestation, pour servir au mieux notre public, pas nos actionnaires. C’est utile à notre pays, pour le respect de sa diversité culturelle, pour le bon fonctionnement de sa démocratie directe.

Alors si vous partagez ce sentiment, je vous remercie chaleureusement de vous en souvenir lorsque nous voterons pour ou contre la disparition totale de la SSR, l’année prochaine, avec l’initiative dite « No Billag ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compléter le calcul ci-dessous afin de filtrer les commentaires indésirables (spam). *