L’Illustré a 90 ans !

L Illustre a 90 ans big

Depuis bientôt un siècle, l’Illustré a mis la Suisse en image tout en montrant le monde à la Suisse. Ainsi, les couvertures de l’Illustré représentent une formidable épopée, une sorte de film du siècle en accéléré.

La caractéristique des grands magazines, ceux qui durent, c’est l‘apparente simplicité. Ils sont faciles d’accès, leur sommaire se déroule aisément, chacun peut « entrer » dans les sujets comme bon lui semble, les laisser et les reprendre ensuite. Mais à y regarder de plus près, ces magazines sont des mécaniques de haute précision, ou chaque élément, chaque image, chaque texte occupe une place très précisément définie. L’Illustré appartient à cette famille. Comme Paris Match en France.

Il y a ainsi plusieurs piliers plus ou moins explicites qui composent le menu hebdomadaire de l’Illustré. Le premier d’entre eux est bien sûr l’information. Un hebdomadaire doit être en phase avec l’actualité et essayer d’apporter autre chose que ce que les médias instantanés ou quotidiens proposent. Il faut ici un témoignage original, une enquête, là les images que tout le monde cherche.

Au début des années 90, un deuxième pilier est apparu dans les pages de l’Illustré, c’est le service. Si le magazine est proche de ses lecteurs, il ne doit pas seulement les informer ou les divertir mais aussi leur rendre service. Conseils pratiques, bonnes adresses, comparatifs en tous genre, et même Elisabeth Tessier ( !), c’est un genre qui a été vital pour l’Illustré il y une vingtaine d’année, lorsque le magazine cherchait un second souffle face à la concurrence féroce de la télévision et de nouveaux hebdos alors en plein essor.

Et puis, troisième axe, il y a le plaisir. Plaisir de l’image bien sûr, mais aussi plaisir dans le choix des sujets, dans la mise en page, dans les conseils consuméristes. Un plaisir qui a su tordre le cou au danger de « ringardise » qui guette tous les médias présent depuis longtemps dans le paysage.

Enfin, il reste une dimension très particulière que seule la télévision peut disputer à l’Illustré : c’est la mise en valeur des personnalités qui marquent la Suisse romande. Mais pas une mise en scène cynique ou vulgaire comme le proposent de nombreux magazines « people » à coup de photos volées et de reportages bidonnés. Non, on trouve chaque semaine dans l’Illustré les photos très soignées de ceux qui « font » la région, dans tous les domaines. Et finalement, en les traitants de la même manière que les plus grandes stars internationales ou les têtes couronnées, l’Illustré a apporté à la Suisse romande un regard flatteur sur elle-même. En revendiquant haut et fort – et en le montrant habilement – que notre région n’avait pas à rougir des personnalités qui l’animent, l’Illustré contribue au rayonnement de la Suisse romande, tant sur le plan national que francophone. C’est sans doute une des clés qui explique l’attachement, la relation affective indicible à ce magazine qui se transmet dans les familles romandes.

Une relation affective

qui touche aussi ceux qui ont travaillé pour et avec ce magazine. Je garde ainsi un excellent souvenir de mon « compagnonnage » avec l’Illustré, tout au long des années 90. Et je me souviens très bien, pour avoir dirigé Ringier en Suisse romande, combien le subtile équilibre entre L’Illustré et l’Hebdo était important pour les nombreux lecteurs qui passaient de l’un à l’autre ou qui lisaient les deux magazines chaque semaine. J’y retrouve aujourd’hui les mêmes enjeux entre les grandes émissions de la télévision et celles de la radio. Alors si on ajoute à cela la qualité de notre presse quotidienne et les excellentes plateformes interactives qui fleurissent dans la région, je crois vraiment que la Suisse romande peut se réjouir de pouvoir compter sur une telle diversité et une telle qualité de média. Tous ont leur place, tous comptent pour donner à notre région son extraordinaire densité culturelle, économique, politique.

Bon anniversaire et longue vie à l’Illustré !

Gilles Marchand

Article paru dans un numéro spécial de l’Illustré, 15 septembre 2011

Languagesfr>fr GoogleCE
Bon anniversaire et longue vie à l’Illustré !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compléter le calcul ci-dessous afin de filtrer les commentaires indésirables (spam). *