La montagne et le film

montagnebig ©Christophe Racat / FIFAD

Il y a deux traditions bien vivantes qui marquent la Suisse romande depuis de nombreuses années : la passion de la montagne et la production de films.

Les Romands aiment leurs montagnes comme ils sont fiers de leurs films, documentaires ou de fiction d’ailleurs. Dans les deux cas, les relations nouées sont complexes et subtiles.

La montagne, d’abord, représente à la fois un ancrage culturel fort et un pôle d’activité économique important, en particulier grâce au tourisme et au sport. Mais la montagne incarne aussi, notamment pour les citadins, l’image symbolique et rêvée d’un monde immuable, d’une nature vierge et des grands espaces. A tel point que s’affrontent ici la tentation des urbains de figer le temps, au besoin tout aussi légitime des montagnards de développer leur environnement et de prendre toute leur place dans le monde connecté.

Le film est tout aussi complexe avec, d’une part, la nécessité de toucher un large public et, de l’autre, celle, pas toujours compatible, de proposer un regard, de présenter un propos, de construire un récit exigeant, le tout servi par une technique irréprochable. Et il existe une vraie école du film suisse, des réalisateurs reconnus dans le monde entier et une remarquable tradition documentaire.

La montagne romande, tout comme le film suisse francophone, occupent donc une place importante dans notre paysage réel et imaginaire.

Raison pour laquelle il est important que ces deux dimensions se rencontrent le plus souvent possible. C’est le cas au Festival du Film Alpin des Diablerets, tout comme dans les programmes de la RTS. La raison d’être du FIFAD est d’exposer des récits de montagne audiovisuels. Et il n’y pas une semaine sans que, d’une manière ou d’une autre, la montagne ne soit pas présente sur les antennes de la RTS. C’est ici que se trouve la source du partenariat entre la RTS et le FIFAD. Elle irriguera cette année encore une belle édition pleine de découvertes et d’émotions.

 

Gilles Marchand

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compléter le calcul ci-dessous afin de filtrer les commentaires indésirables (spam). *