Question de confiance

charte_big Crédit/Copyright : Fotolia / Oleksiy Mark

C’est un fait, la société numérique hyper connectée offre autant de promesses que de risques. Au premier rang de cet équilibre fragile figure la question du « big data », c’est-à-dire de la collecte puis de l’utilisation de données personnelles.

Ces dernières sont certes utiles, notamment pour améliorer la qualité de l’expérience utilisateur. Mais elles peuvent aussi être maniées à mauvais escient. Par exemple à des fins commerciales en étant vendues et revendues indéfiniment.

Les plateformes interactives de service public, qui ne poursuivent aucun but lucratif, ont ici une responsabilité particulière. Celle de garantir dans ce nouveau monde numérique, la même relation de confiance nouée et entretenue depuis des dizaines d’année avec la radio puis la télévision. Cette confiance est un élément central et distinctif pour la RTS. Elle est au cœur de sa légitimité et de son contrat avec le public.

Voilà pourquoi la RTS a adopté une charte de confiance concernant sa politique en matière de données. Cette charte est publique et engage la RTS. Elle ne garantit pas, bien entendu, un parfait contrôle de toutes les données déposées. C’est impossible à assurer. Mais elle garantit l’intention. La RTS n’utilisera pas délibérément, de manière indue, cachée, des données déposées par les utilisateurs de ses offres en ligne. Tout manquement à cet engagement devra être signalé et sera corrigé sans délai.

Gilles Marchand

Directeur de la RTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compléter le calcul ci-dessous afin de filtrer les commentaires indésirables (spam). *