Mystère en Gruyère…

anomalia_big

« Anomalia » n’est pas une série TV comme les autres.

D’abord parce qu’elle propose un univers, une écriture très particulière, ce qui est tout à fait inédit et nouveau pour la RTS.

Ensuite parce qu’elle peut compter sur une réalisation et une distribution vraiment formidable, autour du réalisateur Pierre Monnard, et des comédiennes Natacha Régnier, Isabelle Caillat, Claude Inga Barbey et des acteurs Didier Besace, Patrick Lapp et Jean-Charles Simon.

Enfin parce que la Gruyère, omniprésente dans la série, est une actrice à part entière. On y voit des lieux étonnants, impressionnants même.

Des lieux impressionnants et mystérieux

En Gruyère, qui a accueilli le tournage, les comédiens et les équipes techniques, tout a été fait pour faciliter le tournage, et la région a d’ailleurs bien fait de se mobiliser car elle va rayonner grâce à cette série. En Suisse romande d’abord avec la diffusion de la RTS, qui touchera un large public. Mais aussi en Suisse alémanique, car la série sera doublée en allemand par nos collègues de la SRF. Anomalia a aussi rencontré un bel intérêt en Allemagne, au Festival de Mannheim et en France, aux rencontres Séries de Fontainebleau.

Félicitations au co-producteur « Point Prod », et en particulier à Jean-Marc Fröhle, qui a assuré avec doigté et efficacité la production exécutive de la série. Bravo aussi à Françoise Mayor, qui dirige la fiction de la RTS, à sa petite équipe et aux techniciens de la RTS qui s’engagent, inlassablement et malgré mille difficultés, en faveur de la production romande.

« Point Prod » fait partie des maisons de production romandes qui arrivent, en collaboration avec la RTS, à dépasser les problèmes de taille, de masse critique de notre petite région, pour monter des productions de grande qualité, aussi bien dans le domaine de la fiction que du documentaire.

Être astucieux pour arriver à dépasser l’étroitesse de notre marché

Ce partenariat entre la TV publique et la production indépendante, est vital pour notre région francophone, minoritaire en Suisse et adossée à son puissant voisin français. Il faut trouver des solutions, être astucieux pour arriver ensemble à dépasser l’étroitesse de notre marché et de nos moyens.

C’est important car la fiction est essentielle pour raconter ce que nous sommes, pour expliquer notre espace culturel francophone.

Il faut le rappeler sans cesse à toutes celles et ceux qui veulent limiter le service public sans en comprendre bien les enjeux.

Tout ce qui est produit n’est pas nécessairement rentable. Et le marché privé ne pourrait certainement pas refinancer la fiction romande. Mais cela ne doit pas être abandonné pour autant. Bien au contraire !

La RTS est fière de montrer des histoires qui se passent dans nos régions. Qui mettent en valeur nos cultures et notre diversité sociologique. Avec en plus une qualité qui n’a pas à rougir par rapport à ce que font nos grands voisins.

Rendez-vous donc le samedi soir en prime time sur la RTS et en tous temps sur rts.ch pour suivre Anomalia.

Compléments multimédia :
Vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Compléter le calcul ci-dessous afin de filtrer les commentaires indésirables (spam). *